L’accompagnement global, on en parle?

L’accompagnement global à la naissance (AGN) est le fait de disposer du suivi et de l’appui médical d’une seule et même sage-femme de la grossesse jusqu’au post-partum, en passant bien entendu par l’accouchement. C’est l’occasion de créer un lien de confiance qui nous permettra notamment de nous décontracter autant que possible le jour de l’accouchement, pour laisser le travail progresser sereinement.

Choisir la personne qui accompagnera notre accouchement

Si l’on bénéficie généralement du suivi d’un praticien de notre choix, gynécologue ou sage-femme, pendant la grossesse, on est parfois inquiètes à l’idée de ne pas connaître le personnel qui sera présent à l’hôpital le jour de notre accouchement, dont la date est imprévisible.

A la maison de naissance, les sages-femmes suivent chacune leurs propres patientes. Ayant souvent également, une activité libérale indépendante de la maison de naissance, elles peuvent aussi assurer votre suivi gynécologique annuel et vous conseiller dans la perspective d’une grossesse. Votre sage-femme, que vous rencontrez tous les mois (et davantage si nécessaire), va prendre peu à peu connaissance de vos choix, vos peurs et vos attentes pour le jour de l’accouchement : elle vous accompagnera alors en toute connaissance de cause le moment venu.

Anticiper les imprévus : le binôme

Les sages-femmes des maisons de naissance s’organisent toutefois en binôme pour faciliter la prise en charge des patientes en cas d’empêchement. Ainsi, si jamais votre sage-femme a un imprévu de dernière minute, vous savez que vous serez prise en charge par une sage-femme que vous aurez préalablement rencontrée et qui travaille suivant une approche similaire. Vos sages-femmes organiseront elles-mêmes la transmission nécessaire, vous permettant de garder l’esprit libre pour ce jour riche en émotions !

Le suivi global, en pratique

Lors d’un accompagnement global à la naissance, votre sage-femme vous accompagne sur les trois grandes étapes de ce projet :

1/ Le suivi médical de la grossesse

La sage-femme, parfaitement autonome pour effectuer le suivi d’une grossesse non pathologique, assure les consultations mensuelles, la prescription des examens médicaux (échographies) et biologiques (prises de sang, analyses d’urine). Elle vous fournit les prescriptions nécessaires (fer, vitamines, échographie supplémentaire, arrêt de travail) suivant l’évolution de votre état et vos éventuels besoins. Surtout, elle prend le temps d’échanger avec la mère et le couple sur leur histoire, leurs liens, leurs attentes, leurs impératifs propres (professionnels, familiaux)… afin d’accompagner leurs choix le moment venu.

Pour ma part, après un suivi classique par un gynécologue en clinique pour mon premier enfant, j’ai ressenti une vraie différence de prise en charge avec une sage-femme, ne serait-ce que dans le temps accordé aux rendez-vous (environ 45 min contre 20 min). Celui-ci permet d’évoquer toutes sortes de sujets sans se sentir pressée par le temps, de ne pas avoir le sentiment de devoir prioriser ses questions alors que cette rencontre (consultation) n’a lieu qu’une fois par mois. Cette prise en charge favorise aussi une connaissance mutuelle qui offre une sécurité affective pour le jour J.

En cas de complication en cours de grossesse nécessitant un alitement ou un suivi rapproché, votre sage-femme peut aussi effectuer le suivi à domicile préconisé par le médecin (prise de tension, écoute du cœur du bébé, monitoring, etc.).

Séances de préparation à la naissance

Votre sage-femme peut également assurer, en groupe ou en individuel, les séances de préparation à la naissance prises en charge par la sécurité sociale. En plus des séances d’échanges et d’information « classiques » (postures d’accouchement, allaitement, premiers jours avec bébé), votre sage-femme peut proposer, suivant sa formation et ses appétences personnelles, des séances d’haptonomie, de sophrologie, de relaxation, d’acupuncture, de yoga prénatal, …

Pour ma part, je me souviens avec émotion des séances d’haptonomie absolument bluffantes effectuées avec mon mari pour notre 2e enfant. Me croyant peu réceptive au sujet, j’avais aussi facilement plongé dans les séances de sophrologie effectuées au cours du 9e mois, que ce soit pour me détendre ou pour visualiser le cheminement de mon bébé le jour de la naissance.

2/ L’accouchement

Le lien et les échanges avec votre sage-femme se resserrent au cours du 9e mois, à l’approche du grand jour. Elle reste présente pour tous les questionnements de cette dernière ligne droite, notamment quand, comme moi, on a une grossesse qui va systématiquement à terme et que l’on craint d’en arriver au déclenchement.

J’ai beaucoup apprécié de pouvoir confier mes craintes à ma sage-femme tout au long de notre parcours en commun. Dans les jours précédents ma date prévue d’accouchement puis le jour de la visite de terme, elle m’a rassurée, m’a proposé plusieurs solutions douces pour favoriser le lancement du travail…

Le moment venu, on appelle la sage-femme pour la prévenir que le travail a commencé et convenir du moment où l’on se retrouvera à la maison de naissance, de nos envies particulières pour ce moment. Pour ma part, je souhaitais accoucher dans l’eau et à mon arrivée, ma sage-femme avait commencé à remplir la piscine pour que je puisse m’y glisser et laisser agir le pouvoir antalgique de l’eau chaude.

La naissance a ainsi lieu dans une pièce agréable, à l’atmosphère tamisée, où tout est fait pour laisser les hormones de la naissance agir, en limitant toute source de stress ou de perturbation. Tant que cela est possible, votre sage-femme prend soin de respecter vos demandes. Parce que vous la connaissez, vous êtes aussi souvent plus réceptive à ses propositions, sans vous sentir flouée (par exemple lorsque ma sage-femme m’a proposé de sortir de l’eau car le travail stagnait). En plus de l’appui de votre conjoint, vous savez pouvoir vous en remettre à une professionnelle à la fois expérimentée, à votre écoute et au fait de vos choix.

Lorsque la naissance est imminente, votre sage-femme est accompagnée d’une seconde sage-femme, dont l’appui permet une bonne prise en charge à la fois des besoins de la mère et de ceux du bébé.

3/ Le suivi post-partum

Enfin, une fois rentrée chez vous, c’est la même sage-femme qui assure votre suivi post-partum et celui de votre bébé. Elle vous rend visite chaque jour les premiers jours puis espace ses visites en fonction de vos besoins. Elle prend en charge :

Côté maman

  • Votre auscultation de suites de couche
  • Le conseil pour la mise en place de l’allaitement
  • Les prescriptions médicales nécessaires à votre état de santé (antalgiques, compléments vitaminiques, prise de sang, etc.)
  • Ecoute et conseils sur tous les sujets abordés

Côté bébé

  • Conseils et apprentissage des soins à apporter au bébé
  • Tests de dépistage suivant la naissance
  • Pesée

La sage-femme peut également effectuer la visite post-natale (2 mois après l’accouchement) et la rééducation du périnée. Autant d’occasions de poursuivre les échanges et de partager ses questionnements et ressentis autour de cette expérience unique pour chaque femme, chaque couple.

***

Une seule et même personne pour nous connaître et nous accompagner, c’est aussi ce qui permet une plus grande confiance pour se dépasser le jour de l’accouchement et vivre l’expérience souhaitée – physiologique, peu médicalisée, dans une atmosphère se prêtant au lâcher prise et à une rencontre en tout petit comité.

Amandine, maman de trois enfants, dont le dernier est né en Maison de Naissance.

3 réflexions sur « L’accompagnement global, on en parle? »

  1. L’accompagnement global fut un critère important pour mon choix d’accoucher en maison de naissance.
    Je n’ai pas été déçu, la sage-femme a été formidable, elle m’a accompagné avec bienveillance tout le long de cette toute nouvelle aventure.
    Heureusement que les maisons de naissance existent pour nous permettre de vivre une grossesse et un accouchement en accord avec notre volonté profonde.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page