Accoucher en Maison de Naissance en France

Informations & Témoignages autour de l'expérimentation des accouchements en Maisons de Naissances en France.

La valise pour la Maison de Naissance

valise maison naissance

N’oubliez pas votre brosse à dents

Quand j’ai pris la décision d’accoucher en maison de naissance, j’ai été surprise de trouver dans mon dossier une liste pour la valise … Naïvement, je pensais que comme je rentrais à la maison juste après la naissance, je n’aurai pas besoin de grand-chose … Grosse erreur … Ce n’est pas une, mais bien deux valises que j’ai préparées pour mon accouchement !

Les petits papiers

Documents indispensables à toujours avoir sur soi en fin de grossesse : livret de famille, carte vitale, carte de mutuelle, carte d’identité, carte de groupe sanguin avec 2 déterminations, dossier de grossesse, échographies et résultats labo du dernier mois.

Du pratico-pratique

Toutes les maisons de naissance ne fonctionnent pas de la même façon étant donné que chaque maison est autonome. A PHAM, il est demandé d’apporter notamment deux grands draps (à sacrifier) pour protéger le lit et les tapis sur lesquels nous pouvons accoucher. J’avoue avoir cherché longtemps de vieux draps dont le sort serait certainement la poubelle. J’ai fini par opter pour deux vieilles housses de couette de ma jeunesse. Cela avait un côté réconfortant aussi de retrouver des draps au motif familier …

Il est également demandé d’apporter de vieux gants et une ou deux serviettes pour accueillir bébé. Sur les conseils de ma sage-femme, j’ai pris une serviette usée pour la sortie du bébé, et une plus douce pour y mettre bébé une fois essuyé.

Bien entendu, même en accouchant en maison de naissance, on n’échappe pas aux fameuses protections spéciales maternité. J’avoue avoir été un peu perdue face à ce choix, ne sachant pas du tout à quoi m’attendre étant donné qu’il s’agissait de mon premier accouchement. Après avoir arpenté les forums de discussion à ce sujet, je me suis fixée sur … 4 marques et types de protections différentes ! Je me suis dit qu’ainsi je pourrais faire un choix le moment venu en fonction des besoins ! Par contre, avec du recul, je penserai la prochaine fois à mettre de côté des protections pour gérer une éventuelle perte des eaux … et ne pas me retrouverprise au dépourvu comme ce fut le cas pour cette première grossesse, si jamais je romps la poche en plein milieu de nulle part ! Et maintenant que je sais à quoi m’attendre, pour une future naissance, je privilégierai les protections très larges ainsi que les vieilles culottes (de grand-mère) qui sont confortables et maintiennent bien notre ventre post-accouchement ! La maison de naissance PHAM demande également de fournir des alèses absorbantes jetables. Je m’en suis aussi servie à la maison au retour pendant au moins la première semaine.

Ayant la possibilité d’accoucher dans l’eau, et comme c’était mon projet de naissance, j’avais également prévu peignoir douillet pour moi, ainsi que serviette de bain pour mon mari (et son maillot de bain, très important, les sages-femmes ne tenant pas particulièrement à voir un futur papa en tenue d’Adam se promener dans la Maison de Naissance !!!).

Des vêtements pour maman et bébé

J’ai choisi une tenue – même deux en réalité – dans laquelle je me sentais à l’aise pour la phase du travail. Pour le retour à la maison, j’ai également opté pour un ensemble cocooning dans lequel je pourrais me glisser pour traverser le parking et rejoindre notre voiture.

J’avais également prévu un soutien-gorge d’allaitement, choisi quelques jours avant la naissance afin de bien déterminer la taille de bonnet notamment. J’ai malgré tout dû en racheter des plus grands par la suite.

Quant à bébé, il faut également lui prévoir de quoi s’habiller… Bien entendu le petit bonnet est indispensable. Nous avions choisi celui offert par ma mère lors de ma fête prénatale. Nous avions préparé deux tenues, taille naissance et taille 1 mois. Autant dire qu’avec un bébé qui a fait 55cm à la naissance, nous avons laissé au fond de la valise la tenue naissance !

Nous avons également pris un carré de soie pour faire du peau à peau avec bébé lors de ses premières heures de vie.

Bien entendu, il ne faut pas oublier un cosy et de quoi habiller chaudement bébé pour sortir et rentrer à la maison. Nous avions une grosse chancelière en agneau, bébé étant un bébé d’hiver.

Des affaires de toilette

Pour bébé, il nous a été demandé des couches. Bien que souhaitant utiliser des couches lavables pour ce premier enfant et donc ses premières heures, nous avons opté pour des couches bio jetables. 4 suffisent. Nous avions également dans notre trousse pour bébé du liniment, de la teinture mère de calendula et de l’argile blanche pour les soins du cordon.

Il était évident que j’allais prendre une douche avant de rentrer à la maison, j’ai donc prévu ma trousse de toilette avec de quoi me laver le corps et les parties intimes, une crème hydratante, du déo, ma brosse à dents et mon dentifrice ! Pour ma part il était hors de question de prévoir du maquillage mais je sais que beaucoup de femmes aiment se refaire une beauté pour la sortie, cela peut donc s’avérer utile de rajouter du fond de teint, un mascara et un rouge à lèvres !

Tout ce qui nous fait du bien

C’est un peu ce que j’ai préféré dans la liste proposée par la maison de naissance : apporter tout ce qui fait qu’on se sentira à l’aise, décontractée, comme à la maison. Des objets pour se rassurer, pour son confort … Pour ma part, j’ai pris de la musique, playlist concoctée juste avant l’accouchement. Le doudou que j’avais prévu pour notre enfant et qui dormait au milieu de nous depuis plusieurs mois. Le savoir à mes côtés me rassurait et me motivait aussi car il symbolisait mon enfant à naître. Un brumisateur, des barres céréales et fruits secs, de quoi boire. J’ai prévu aussi de quoi occuper le papa pour les phases creuses (mots fléchés, sudoku…). J’ai embarqué une huile de massage, une bouillotte et des chaussons tout doux ! Mon kit homéopathie, préparé par ma sage-femme, était également du voyage et a beaucoup servi avant et après l’accouchement.
Bien entendu, on a également pris notre appareil photo avec la batterie, afin de ne pas tomber en panne pour immortaliser ce si joli moment.

C’est donc bien chargés que nous sommes partis à 2 un soir d’hiver à 20h … mais nous sommes ressortis encore plus chargés, cet après-midi de janvier, à 3, avec notre plus beau cadeau de la vie !

Article rédigé par Marine, l’heureuse maman de Jaël qui a été suivie à PHAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page